Version feuilletable de notre tract

En face d’importantes recettes – constituées essentiellement par vos impôts – avez-vous le sentiment que la ville a ne serait-ce que maintenu un bon niveau de qualité de vie ?
Ce que nous constatons, c’est l’absence de vision et l’incapacité à mener des projets à bien.
Il est dramatique pour notre ville de voir que les trois quarts des investissements prévus au budget n’aient pas été réalisés (dernier compte administratif). Pourtant, les équipements existants (dont certains datent des années 1960) sont dans un état de vétusté critique.

Pour rester dans les dépenses, comment qualifier celle révélée par Le Parisien le 29 octobre 2019 : « Athis- Mons : la majorité épinglée pour les indemnités versées aux élus – Une enveloppe dépassée de près de 40 000 €. Durant quatre mois, les élus de la majorité municipale d’Athis-Mons se sont versés de trop grosses indemnités. Le tribunal administratif de Versailles vient de donner raison à Julien Dumaine, élu d’opposition (DVD). Il jugeait le montant des revenus illégal. »

→ Gymnase Hébert

Le chantier de ce gymnase détient sans doute un record en matière de durée des travaux pour ce qui n’est qu’une remise aux normes (opération qui date de 2013, inauguration fin 2019). Qui plus est, le Budget 2020 nous a appris qu’à cause de ces travaux, de nouveaux sont nécessaires afin de renforcer la structure qui ne supporte plus la pression… (450 000 € supplémentaires non prévus)

→ Salle des fêtes

Coûteuse (7 000 000 €), elle n’a pas obtenu toutes les subventions dont elle aurait dû bénéficier et a connu une longue fermeture administrative. Malheureuse- ment, cet équipement est sous-utilisé en dehors des vœux. Nous souhaitons y remédier en le mettant à la disposition de la population et en organisant des salons, concerts et évènements tous les week-ends, quitte à en concéder la gestion à des professionnels. Une réflexion sur le stationnement sera également menée.

→ Taxe foncière

4ème ville du département ayant la taxe foncière la plus élevée, tel est le classement d’Athis-Mons.
La taxe foncière a augmenté de 70% en 10 ans et notre ville bénéficie d’une situation exceptionnelle avec 3 années consécutives de hausse des dotations. Des investissements majeurs auraient donc dû voir le jour. Au lieu de cela, ces ressources ont surtout servi à éponger de la mauvaise gestion : hausse de 1,5 millions d’euros des frais de personnel en 6 ans, alors qu’une partie des effectifs (service voirie et seniors) ont pourtant été transférés dans d’autres entités (intercommunalité et CCAS respectivement).

Je soutiens la liste de Julien Dumaine pour principalement deux raisons qui sont très importantes à mes yeux et qui témoignent de son attachement à sa ville et de sa volonté de rassembler : il a choisi de travailler avec des personnes pour qui l’intérêt et le bien-être de leur ville sont plus importants que des idéologies de partis et il a à cœur de faire participer les Athégiens à la démocratie locale. Ses compétences indéniables sont aussi un atout pour mener à bien son projet. Je souhaite sincèrement que vous lui fassiez confiance et qu’avec votre soutien il réussisse.

Christine Dépret

Ancienne directrice de l’école Saint-Exupéry Candidate à la mairie d’Athis-Mons en 2008 et 2014

Pour que notre ville réalise tout son potentiel elle a besoin de nouvelles méthodes et compétences !

Le Conseil Municipal doit être un lieu de travail et d’échange entre l’ensemble des élus.
Il est impensable qu’il continue à n’avoir lieu qu’une fois tous les trimestres, minimum légal. Les délibérations du Conseil Municipal ou les indemnités des élus doivent être rendues accessibles et consultables sur internet.
À nos yeux, les décisions touchant à notre ville doivent se construire en collaboration avec les associations, les citoyens ou les entreprises. L’écoute et la co-construction sont indispensables pour ne pas laisser au bord de la route une partie de la population.

Commentaires facebook
Recevez nos actualités

Recevez nos actualités

Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités par courriel.

Vous n'avez plus qu'à cliquer sur le courriel de confirmation qui vient de vous être envoyé.