Garantie de 10 millions d’euros pour du logement social en Bord de Seine (CM 07/04/21)

Alors que le projet immobilier France Pierre situé en Bord de Seine déchaînait les passions pendant la campagne électorale (permis bloqué par la préfecture), Julien Dumaine regrette que l’opposition ne soit plus aussi franche aujourd’hui. Alors que le permis a été relancé, la ville propose même aujourd’hui d’accorder une garantie d’emprunt de 10 millions d’euros pour y réaliser 69 logements sociaux. C’est un très mauvais message envoyé aux Athégiens puisque la ville se porte ainsi garante d’un projet qu’elle prétendait combattre en période électorale…

Explosion budgétaire : toujours les mêmes qui payent ! (CM 07/04/2021)

Julien Dumaine nous offre son analyse sur le budget d’Athis-Mons et évoque l’explosion sans précédent des dépenses de fonctionnement. Il est facile de se targuer de bloquer la fiscalité, lorsqu’elle est déjà au maximum et que l’on emprunte énormément avec 6 millions d’euros ! Les dépenses liées au COVID (centre de vaccination à 200.000€) sont incontestables, mais sont largement financées par la hausse des dotations et de la fiscalité en tout genre (+800.000€). Cette hausse est bien plus sûrement liée aux embauches, avec le recrutement de nombreux cadres (+425.000€). La comparaison des entrées/départs permet de mettre en lumière l’augmentation rien qu’en 2020 : +25 personnes. Pour réduire le chômage, il faut attirer des emplois et donc baisser la fiscalité, pas embaucher tout le monde à la mairie (ce qui entraînera une hausse d’impôts à terme…) Nous ne pouvons plus continuer ainsi avec seulement 43% des foyers fiscaux qui sont imposables et paient pour tout le monde. N’aggravons plus cette fracture sociale et fiscale.

Taxes foncières à 47.42% – suite (CM 07/04/21)

Alors que se poursuit le débat sur la fiscalité locale écrasante, Julien Dumaine remet les choses à leur place en rappelant qu’il dénonce cette situation depuis des années. Il effectue un rappel historique sur l’héritage socialiste et notamment sur la taxe intercommunale de 11.31%, à l’époque 2ème plus élevée de France ! Il est certain qu’il faut mettre le poids de l’imposition en regard aux services publics offerts… mais sommes nous à Athis-Mons mieux lotis à qu’à Massy, Corbeil ou Choisy-le-Roi, pourtant moins imposées ?🤨 Et pourquoi avoir renforcé les intercommunalités, si c’est pour rembaucher encore du personnel dans les communes membres?

TAXES A 47.42% : nous sommes écrasés d’impôts ! (CM 07/04/21)

Julien Dumaine rappelle que nous sommes matraqués fiscalement en France. A Athis-Mons nous approchons même progressivement du taux maximum légal ! Il rappelle que l’on peut aujourd’hui comparer ce taux à d’autres communes: bien gérées et idéales (Versailles : 26.10% Neuilly: 13%), d’autres villes du département : (Massy: 31.15% Corbeil-Essonnes : 39.49%) ou même les communistes, pourtant membres de la même intercommunalité qui ont la main moins lourde (Choisy-le-Roi 39,84% ou Vitry 33.47%) ! Il effectue également un rappel historique, sur l’origine de la dernière hausse d’impôts imputable aux pratiques de cavalerie budgétaire de leur ancien collègue, patron et ami socialiste président du Département. Réagissons !

Finances (suite) Conseil Municipal mars 2021

Dans la suite du débat sur les orientations budgétaires, Julien Dumaine rappelle qu’il ne faut conserver une vision globale et constater que l’augmentation importante des dépenses de fonctionnement met en difficulté la ville pour l’avenir.
Il revient sur le recrutement de trop nombreux cadres, alors que les opérationnels de terrain, qui connaissent leur travail, n’ont pas besoin de plus d’encadrements, mais de plus de moyens humains.
Il dénonce un budget en demi-teinte avec l’incohérence d’un recours à l’emprunt massif, sans toutefois voir émerger des projets majeurs pourtant nécessaires.

Budget: explosion des dépenses, absence de projet & endettement massif 😱 (Conseil Municipal Mars 2021)

Julien Dumaine, à travers l’analyse détaillée du rapport d’orientation budgétaire, dénonce l’accroissement de nombreuses dépenses (notamment +450.000€ de personnel liés aux nouvelles embauches), entraînant une baisse de l’excédent de fonctionnement (autofinancement) de 1.5 million d’euros par an ! Ce alors même que de nombreuses dépenses n’ont pas eu lieu du fait du COVID (événements annulés), que les impôts sont au plus haut et que les amendes de police aient été multipliées par 5 (!)
Il s’étonne de ne voir inscrit parmi les 9 millions d’investissements aucun des projets majeurs annoncés pendant les élections… à commencer par la construction d’écoles (qui débordent) !
Pour ce faire est inscrit un recours à l’emprunt de …. 6.2 MILLIONS D’EUROS ! Soit 3 fois le montant habituel… Où va-t-on à Athis-Mons ?