Une trentaine de professeurs et de parents d’élèves du collège Delalande à Athis-Mons a manifesté, ce mardi, devant le conseil départemental de l’Essonne à Evry. Ils réclament des travaux de rénovation en urgence.

Un concert de casseroles à l’heure du déjeuner. Pour alerter le conseil départemental de l’Essonne sur la vétusté de leur établissement, une trentaine de professeurs et de parents d’élèves du collège Delalande à Athis-Mons a manifesté, ce mardi, devant l’Hôtel du département à Evry.
Murs fissurés, infiltrations d’eau dans les salles de cours et portail grand ouvert favorisant les intrusions. C’est dans le brouhaha des sifflets et des coups de casseroles que les professeurs grévistes ont tiré la sonnette d’alarme. « Certains murs sont moisis, d’autres laissent apparaître les câbles électriques, dénonce l’un d’eux. Nous avons alerté le conseil départemental qui est en charge des collèges mais rien n’a bougé, à part la réparation de l’alarme incendie et les ventilations de la cuisine. »
En plus de ces travaux d’envergure, les professeurs souhaitent « plus de moyens pour travailler ». « On nous demande d’approfondir le travail sur le numérique mais nous sommes obligés d’acheter nos propres cordons pour relier les rétroprojecteurs », s’indigne une autre professeur.
Dans l’après-midi, le conseil départemental a proposé un rendez-vous aux membres du conseil d’administration du collège ainsi qu’à la principale de l’établissement. Cette entrevue, prévue ce mercredi matin, a mis provisoirement fin au mouvement de grève.
Commentaires facebook
Recevez nos actualités

Recevez nos actualités

Inscrivez-vous pour recevoir nos actualités par courriel.

Vous n'avez plus qu'à cliquer sur le courriel de confirmation qui vient de vous être envoyé.